Alors ici, tu trouveras les principales questions que l’on peut se poser en tant que novice (c’est loin d’être exhaustif). Mais cette section est juste une esquice, tu peux poser tes questions sur le forum ou même mieux, passer voir les faluchés de ta filière ou venir à un apéro faluchard.

Le Code 
Où peut-on le trouver ? Tout simplement dans une des sections juste au-dessus.

C’est vrai qu’on s’en branle à Amiens ? Rhôôô, mais où as-tu entendu ça ? Non, il y à quelques règles à connaître impérativement, mais surtout gars à tes paillardes !

Les croix
Qu’est-ce que c’est ? Ceux sont les hauts dignitaires de la faluche d’une ville ou d’une filière, ils sont chargés d’assurer sa pérennité. Pour celà ils organisent les évènements, c’est-à-dire les baptêmes et les intronisations… Ils sont aussi là pour te guider quand tu es impétrant, te rappeler les règles au cours de ta vie falucharde. En gros ils ont l’immense honneur de se faire baptiser une deuxième fois ou même trois fois, nettoyer après les baptêmes et user de leur autorité…

Combien il y en a ? En Pharma Amiens il y en a 4 en activité : un grand chambellan (GC), un grand maître (GM) et deux bourreaux (Spécificité amiénoise).

Comment les reconnaît-on ? Ils portent une croix qui pend de la faluche sur la joue droite. Celle du GM est émaillée de blanc avec écrit « Au mérite » contrairement à celles des GC. Sur celle des bourreaux pharma, pas de croix, un pendant de velour vert (appelé ruban) avec dessus, une champenoise, une bordelaise, une hache et une tête de mort.

Ca change quand ? Quand ils veulent passer leur croix ou ruban et qu’ils ont trouvé quelqu’un pour cela, tout simplement. En général elles changent assez vite (disons 1 à 2 ans).

Les impétrants doivent-ils se présenter aux croix ? Oui, les croix doivent savoir avant qui ils vont baptiser. Il ne s’agit pas forcément de venir présenter une thèse, mais au moins dire qui on est… Ne vous inquiétez pas les croix ne vous mangeront jamais.
Mais il n’y a pas que les croix, il y a tous les autres faluchards à qui l’on peut et doit se présenter.

Le baptême
Qu’est-ce que c’est ? C’est le passage obligé pour porter une faluche et il permet de tester les motivations. Et oui, un interrogatoire est effectué pour que tout le monde puisse te connaître un peu mieux !

Combien y a-t-il de personnes de baptisés ? Il n’y a aucune obligation sur le nombre, les croix décident en fonction des envies et si les impétrants sont en groupe. Généralement, il y a entre 3 et 6 baptisés par baptême.

Qui assiste au baptême ? Outre les croix qui l’organisent, tous les faluchards qui le souhaitent et le peuvent, quel que soit la filière et la ville d’étude. Les non-faluchards ne sont pas acceptés en baptême, ce qui permet de garder l’effet de surprise pour ceux qui souhaiteraient le devenir.

On y fait quoi ? Il y a des épreuves organisées par les croix pour faire marrer les impétrants et l’assemblée.

Il est obligé de faire des trucs que l’on ne veut pas? Bien sur que non, rien n’est forcé, si un impétrant ne veut pas faire quelque chose il suffit de le dire. Même boire n’est pas obligé pour se faire baptiser (Et oui, c’est une coiffe pour tous les étudiants). Après à vous de trouver le moyen de nous faire savoir que vous ne voulez pas.

Le surnom, il est donné comment ? Généralement il est inventé par rapport à l’impétrant : selon ce qu’il fait en baptême, en soirée, ses anecdotes, une caractéristique particulière de son comportement ou de son anatomie par exemple. Il est choisi en accord avec les parrains-marraines. Cependant, si un impétrant veut absolument un surnom il suffit de le dire avant le baptême à ses parrains-marraines, ou s’il ne veut absolument pas d’un surnom c’est pareil.

Est-il obligatoire de faire un apéro impétrant avant son baptême ? Comme d’habitude, rien n’est obligatoire, mais c’est bien d’en faire un, pour rencontrer des faluchards que l’on ne connait pas forcément, faire connaissance avec d’autres impétrants… Et surtout c’est le moyen de connaître les vieux qui ne sortent pas souvent et ne viennent que trop peu aux baptêmes.

Les Paillardes
C’est une valeur de la faluche et de tous les étudiants. A tout moment : en soirée, lors des repas, trajets en bus, etc… les faluchards poussent la chansonnette. Même tes parents l’ont peut-être fait en amphi! (Enfin moi, ils l’ont fait à un repas de Noël!!!)

Où les trouve-t-on ? Les paillardes les plus connues sont répertoriées dans le bréviaire ou paillardier.

Doit-on en connaître plus particulièrement ? Tout bon étudiant / faluchard se doit d’en connaître quelques unes principales : Fanchon, Au 31 du mois d’août, la rue cuvier, … et bien évidemment la prière d’avant-repas! Sans oublier l’hymne de sa filière, chez nous : l’Hymne des pharmaciens.

Faut-il en inventer une pour le baptême ? Non, non, non !!! Mais si tu as une fine plume, il est fort apprécié que le cantum perso soit inventé par l’impétrant sur un air connu. Parfois certaines restent et intègrent le répertoire habituel des cantums.

Parrains-marraines
Quand peut-on devenir parrain ou marraine ? Il n’y a pas de limites fixes. Disons qu’il faut avoir vu quelques baptêmes. Le but étant d’avoir assez d’expérience en baptême pour s’occuper comme il se doit d’un impétrant, ce qui ne se fait pas n’importe comment (la première chose étant d’être présent à son baptême !).

Et si je ne porte pas ma faluche je peux parrainer ? NON.

Que faire en tant que parrain ? Guider l’impétrant pendant le baptême, mais pas seulement. Il faut aussi le faire avant et après le baptême.
Avant : C’est un peu à l’appréciation de chacun, mais en gros, c’est le pousser à se présenter en soirée, lui faire réviser le code et ses chansons, lui parler un peu des épreuves du baptême sans trop en dire, expliquer qu’une fois le baptême passé ce n’est pas la fin de la faluche mais bien le début.
Pendant : C’est l’aider aux cours des épreuves.
Après : C’est l’amener à faire des soirées, lui indiquer des baptêmes autres, l’influencer à aller faire des extés, lui apprendre les chansons les plus chantées, lui rappeler son code s’il dérive…