L’internat est une formation théorique et pratique de 3e cycle des études pharmaceutiques, rémunérée, dont l’accès se fait par concours et qui aboutit en quatre ans minimum à l’obtention d’un diplôme d’étude spécialité (DES) permettant de faire carrière tant dans le secteur privé (laboratoire d’analyses biologiques et médicales, industrie pharmaceutique) que dans le secteur public (fonction hospitalière ou universitaire).

Le programme est celui de la Formation Commune de Base.

Les inscriptions ont lieu chaque année. L’admissibilité se déroule depuis 2008 en mai/juin à Paris pour tous les candidats. Le jury fixe une note minimale pour l’admissibilité.

L’admission est organisée en deux sessions d’examen, l’une pour le nord de la France et l’autre pour le sud. Il est possible de passer ces deux sessions qui se tiennent à une semaine  d’intervalle.

Il faut savoir qu’un étudiant admis au concours d’internat ne peut être nommé interne que s’il a validé dans son intégralité la 5e AHU.

Les internes choisissent leur DES en fonction de leur rang de classement au concours et du nombre de places disponibles. Les différentes voies s’articulent autour d’un enseignement universitaire et de huit stages d’un semestre dans des services hospitaliers ou des laboratoires.

Les différentes filières

– DES de biologie médicale :

L’internat de biologie médicale est l’unique formation pour exercer la profession de biologiste dans les laboratoires d’analyses médicales.
L’obtention de ce DES permet d’accéder à des fonctions de responsabilité dans les laboratoires d’analyses médicales privés (directeur, directeur adjoint), publics (biologistes praticiens hospitaliers), spécialisés (contrôle des eaux, agro-alimentaire, environnement).
Ce diplôme peut faciliter l’accès à des fonctions d’enseignement et l’accès à la recherche dans les universités, au CNRS, à l’INSERM.

– DES de pharmacie hospitalière et des collectivités :

L’obtention de ce DES permet de se présenter au concours de praticien hospitalier.
Ce diplôme peut faciliter l’accès à des postes d’enseignement. Il prépare aussi à des carrières de santé publique (épidémiologie, hygiène, économie de la santé, Inspection de la santé, pharmacien conseil à la Sécurité Sociale) grâce au DES de pharmacie et de santé publique mention  » environnement  » ou mention  » administration « .

– DES de pharmacie industrielle et biomédicale :

Ce DES prépare aux carrières de l’industrie, dans les secteurs de recherche, du contrôle ou de la production, et permet d’accomplir une année d’internat dans un laboratoire industriel agréé.
Il faut préciser que les débouchés proposés aux anciens internes de PIBM sont très rarement identiques à ceux offerts aux étudiants sortants du cycle court.

– DES de pharmacie spécialisée :

Ce DES est particulièrement adapté aux étudiants qui se destinent à des carrières de recherche et d’enseignement, tant dans les secteurs biologiques que pharmaceutiques.
Il concerne toutes les formations des études de 3e cycle qui se situent en dehors des autres DES ou bien qui, tout en ayant trait à des domaines couverts partiellement par un autre DES, abordent cependant des sujets trop  » pointus  » pour que la maquette de l’un ou de l’autre
de ces DES. convienne.
L’étudiant doit faire preuve d’un esprit d’initiative et de curiosité pour parcourir un cursus spécifique qu’il aura à créer et à organiser avec l’aide d’un enseignant-tuteur prévu par la réglementation.